Immigration

Pour une maitrise des flux migratoires

838_aaaab.jpg
 

Michel Rocard, alors Premier Ministre, avait dit que « la France ne pouvait accueillir toute la misère du monde ». C’était au début des années 90 et l’on pouvait espérer que des actions seraient menées pour contrôler les flux migratoires. Nous devons constater qu’il n’en a rien été !
« France toujours » s’inscrit dans cette tradition française d’accueil de ceux qui sont menacés et pourchassés dans leur pays. Cependant, il n’aura échappé à personne que nos lois et coutumes sont largement dépassées. Il n’y a pas de génocide au Sénégal, ni au Bénin ou en Tunisie. Les migrants économiques constituent donc l’écrasante majorité extra européenne des migrants.
Ceux-ci constituent une charge très lourde pour notre politique sociale et devraient être reconduits à la frontière le plus rapidement possible. En réalité, les expulsions sont très rares.
« France Toujours » réclame que soit mis en place un vrai dispositif qui puisse faire rapidement la différence entre un vrai demandeur d’asile et ceux qui viennent profiter d’un système social particulièrement avantageux.
« France Toujours » réclame également qu’un migrant illégal ne puisse pas accéder à un contrat de travail. En effet, un clandestin qui dispose de ce document n’est, en réalité, plus expulsable.
Pour mettre en œuvre cette politique, il faut développer des accords qui nous soient plus favorables avec les pays d’origine et surtout, lorsqu’ils existent, les faire appliquer !
Dans le même temps, nous devons développer des partenariats avec les pays d’origine. Il faut que la jeunesse de ces pays puisse vivre chez elle dans de bonnes conditions. Un jeune africain quitte toujours sa terre natale par désespoir. Nous devons repenser notre aide au développement, qui consiste souvent à « faire des chèques » sans réel contrôle de ce qui est fait de notre argent.
Contrôler les flux migratoires nous permettra de mieux assimiler les populations récemment arrivées et d’éviter tous les pièges mortels de la société multiculturelle.
Être Français n’est pas identifiable à une couleur de peau ou l’appartenance à une religion. Il faut avant tout que tous les citoyens se reconnaissent dans une communauté de destin. Une immigration extra européenne devenue incontrôlable génère de fortes tensions dans la société et nous entrave dans notre rêve français de fraternité et d’égalité entre toutes les femmes et les hommes de ce pays..